- Publicité -
- Publicité -

Le congrès annuel 2018 de la Fédération des clubs quad du Québec (FQCQ) s’est déroulée dans une ambiance appliquéeet attentive. Pas de polémique intestine ou d’attaque frontale contre les officiers de la FQCQ. Par contre, il faut dire que les présentations ont déferlé un bon rythme durant les deux jours des ateliers tenus le vendredi et le samedi ainsi que durant l’assemblée générale annuelle du dimanche.

Les ateliers du congrès

La carte interactive :

La carte des sentiers interactive a créé son lot de critiquesl’hiver dernier parce qu’on trouvait que les informations affichées ne reflétaient pas toujours la réalité, surtout lors des redoux. Cela était dû au nombre d’intermédiaires entre les clubs et ceux qui changeaient les infos dans la base de données. L’hiver prochain, les clubs auront directement accès à l’interface de gestion de l’état des sentiers pour leur territoire. De plus, afin de montrer plus efficacement l’information, il y aura dorénavant deux cartes : une pour l’état des sentiers (ouverts, fermés) et une pour l’état du surfaçage.

Assemblée générale annuelle de la FQCQ 2018
Assemblée générale annuelle de la FQCQ 2018

Les nouvelles lois sur les milieux humides :

Ces ateliers ont eu l’effet d’un coup de tonnerre dans l’assistance. En effet,le règlement d’aménagement durable en milieu forestier (RADF) qui s’applique en terre publique et la Loi concernant la conservation des milieux humides et hydriques réforment de fond en comble la gestion des milieux humides dont la caractérisation est élargie. En gros, les professionnels en ingénierie et biologie seront systématiquement mis à contribution dans les projets qui touchent les milieux humides. L’application de ces règlementationsne touche pas seulement les clubs VHR, mais aussi les propriétaires terriens, les municipalités qui gèrent leur territoire,etc. Nous y reviendrons plus en détail dans le prochain numéro de Planète Quad.

Agent de surveillance de sentier

Par la Loi sur les VHR, les clubs d’utilisateurs ont la responsabilité d’assurer la sécurité de leurs sentiers, notamment par les agents de sentiers. L’application constatée actuellement de la Loi sur le territoire et les frictions causées dans la hiérarchie des agents locaux et fédérés ont incité la FQCQ àréviser complètement la politique sur les agents de sentier. En gros, il y aurait trois niveaux d’agents :

  • Lepatrouilleur de sentier : ses fonctions sont l’inspection du réseau et de la signalisation, porter assistance aux quadistes dans le besoin et préventionniste.
  • L’agent de sentier local : ilaura le rôle d’appliquer la Loi dans son ensemble et aurait les mêmespouvoirs que l’agent fédéré actue
  • L’agent de sentier fédéré : Ceux-ci iront patrouiller sur les territoiresdes clubs qui n’ont pas d’agents de sentier locaux.

La formation des agents sera dispensée par l’École Nationale de police de Nicolet afin de donner unecrédibilité à la fonction d’agent de sentier. La conversion devrait commencer à l’automne 2018 et s’étendre sur trois ans.

Québequad : La continuation de l’implantation de la marque citoyenne

Alain Lambert de Solis a fait un exposé qui expliquait la complémentarité de la marque corporative de la FQCQ qui offre au public un produit (réseau de sentiershors route) et de la marque citoyenne qui,elle, offre un mode de vie ou une image citoyenne de l’activité. Cette marque citoyenne qui a été négligée pourrait contribuer à rendre l’activité plus désirable pour la personne qui s’intéresse aux quads ou plus acceptable pour la population en général.

À titre d’exemple, le club de VTT de la Matapédia est à réaliser une passerelle vitrée qui surplombera les chutes à Philomène afin de rendre le spectacle naturel accessible aux personnes handicapées. Dans la stratégie de M.Blouin, ces actes civiques rendent le club plus honorable dans la communauté. Il s’agit de s’affranchir de la mentalité de réserve propre au milieu quadiste et de sortir du garde-robe pour s’affirmer dans la communauté.

Le volet alliance de marque a aussi été abordé par M. Lambert. Cette alliance consiste à s’associeravec un acteur commercial pour commanditer une partie du capital de la FQCQ, commeles grands événements (Jamboree) ou la Route Quad ou le réseau de sentiersdans son ensemble. Un dossier à suivre.

Gouvernance et fiscalité des clubs

C’est un sujet qui revient souvent dans les réunions de la FQCQ, mais il est d’une importance capitale pour protéger les bénévoles qui sont redevables des décisions prises dans la gestion du conseil d’administration de leur club. Également, il vaut mieux être informé des obligations face au revenu, notamment pour la TPS/TVQ.

Planification stratégique

Soucieux de démontrer qu’il a un plan, le conseil d’administration a présenté en préambule de l’AGA le plan stratégique 2017-2020 de la FQCQ. Il se décline en quatrevoletset sixsous-volets :

  1. Réalité des clubs
    • Accroitre le financement (recherche denouvellessources de financement, séduction d’unenouvelle clientèle, )
    • Support aux clubs (formation continue clubs, maintien desagents de liaison,renforcement des droits d’accès en ligne, )
  1. L’Expérience Quad
  • Bonifier l’expérience quad (refonte descommunications FQCQ, implantation marque citoyenne, développement réseau de la Route Quad, ).
  1. Partenariats
  • Développer les partenariats (maintenir les partenariats (ZEC, ATR, FCMQ, ) Rechercher de nouveauxpartenariats.
  1. Évolution FQCQ
  • Actualiser l’organisation du travail : (Évaluer l’organigramme actuel des employéset celui nécessaire en 2020, déterminer unplan deformation pour lepersonnel, réviser lemode defonctionnement desagents de
  • Moderniser le siège social : Déterminer les besoinset critères pour la modernisation et si nécessaire sa relocalisation.
Assemblée générale annuelle de la FQCQ 2018
Assemblée générale annuelle de la FQCQ 2018

Assemblée annuelle

Relocalisation du siègesocial

Le conseil d’administration a démontré les besoins de la FQCQ pour les 25 prochaines années au niveau des locaux du siège social. Les locaux actuels sont déficients et le matériel roulant est disséminé un peu partout sur le terrain des employés. Il est de mise de rapatrier les équipements et les bureaux au même endroit.

Le CA voulait connaître le pouls des clubs avantd’aller de l’avant dans le dossier. Plus de 90% des délégués se sont montrés favorablesau projet. La FQCQ reviendra ultérieurement avec un projet concret en assemblée générale spéciale.

Prix du droit d’accès

C’est le statu quo pour le prix du droit d’accès 2018-2019. Le droit d’accès annuel sera de 300$ et l’estival à 200$ incluant les frais d’assurance responsabilité. Il y aura une période de prévente qui donnera un rabais de 30$ sur le droit annuel et de 20$ sur celui estival. Durant la dernière saison, les clubs se sont privés collectivement d’un millionde dollars pour leur budget d’exploitation.

À noter qu’il y a eu une discussion sur la forme que pourraient prendre les droits d’accès dans le futur quant à leur modulation (hiver, été ou annuelle) et la période de début d’année. Cette dernière pourrait être ramenée en mai. Des discussions s’annoncent via un comité de travail qui devrait commencer des travaux à l’automne.

Élections

Il n’y a pas eu grand suspense dans le cadre des élections cette année,car tous les administrateurs sortants ont été réélus par acclamation. Cela apportera unestabilité pour continuer le virage qui a été commencé cette année.

Toutefois, il nous a été rapporté qu’au moins deux administrateurs d’association régionale ont affirmé  vouloir se présenter aux prochaines élections de la FQCQ. Voilà une bonne nouvelle,car de nouveaux administrateurs apporteront de nouvelles idées qui renforceront les réformes lancées depuis l’an passé.

COMMENTAIRES FACEBOOK