- Publicité -

Nous sommes en saison estivale et c’est la période où l’on doit se préparer pour la saison de chasse qui arrivera dans quelques mois. Une des choses à faire est de prévoir tout ce dont on aura besoin et une de ces choses qui est des plus importante est notre chien de chasse. Un entrainement durant la saison estivale est très important en vue de la saison de chasse imminente. Le monde de la chasse a beaucoup évolué grâce au VTT et, depuis quelques années, les VCC ce qui facilite beaucoup notre sport. Lors de nos entrainements (4 saisons), il est fort utile pour se déplacer et pour emmener notre matériel.

- Publicité -

L’entrainement du chien rapporteur n’est pas sorcier, mais demande une certaine rigueur. La première étape est certainement l’obéissance et pour une raison de standard, les mots utilisés se font habituellement en anglais.

Je vous donne ici la liste des mots et leurs fonctions:

HERE = VIENS
HEAL = AU PIED
SIT= ASSIS
FETCH= PRENDRE LE DUMMY OU L’OISEAU
HOLD = GARDER LE DUMMY OU L’OISEAU DANS SA GUEULE
DROP = LÂCHER LE DUMMY OU L’OISEAU
DOWN = COUCHER

Ces commandements seront la base et plus tard, s’ajouteront d’autres commandements. Personnellement, j’ajouterais aussi le mot « FUN ». « FUN » qui servira à jouer avec le chien.

Le matériel de base quant à lui est le suivant : des dummys, un sifflet, une bonne laisse standard, une laisse de 30 pieds, un bon collier solide et un pistolet à pétard. Bien sûr, si vous avez l’intention d’aller plus loin dans l’entrainement de votre compagnon, il y aura plus d’investissement nécessaire à faire comme des lance-dummy et un collier d’entrainement. Par contre, ce dernier devra être ajouté à l’entrainement par un entraineur qualifié!

L’entrainement peut débuter dès l’arrivée de votre compagnon à la maison et à ce moment, toute situation peut être un micro entrainement. Le commandement SIT devant son bol de nourriture ou mettre quelques croquettes et nommer son nom pour lui permettre de manger sont tous des petits gestes qui viendront faciliter son apprentissage tant pour l’obéissance que pour l’entrainement du côté chasse. Il ne faut pas oublier que pour un jeune chiot, le jeu doit être très présent donc faites vos demandes au chiot avec les bons mots et beaucoup d’encouragement!

Comme ce sera un chien pour la chasse, il est aussi important de lui faire connaitre une grande variété de situations comme les promenades en auto, en cage, se promener à la campagne avec son VTT et rencontrer d’autres chiens. Toutes ces situations aideront à la concentration du chiot lors de diverses distractions à l’entrainement.

Pour commencer l’entrainement du chien rapporteur, l’obéissance est de mise. Les commandements de base du assis (sit), au pied (heal) , et le viens (here) sont très importants, car il ne faut pas perdre le contrôle de notre animal. Pour l’obéissance, j’utilise une laisse de 4 pieds et un collier solide avec un anneau en D muni d’une attache de plastique. Vous débuterez dans la maison pour ensuite poursuivre à l’extérieur seulement quand vous vous sentez en confiance à l’intérieur. Par la suite viendra l’étape de la grande laisse de 25 pieds qui me permettra de garder le contrôle à tout moment

.

Pour débuter, le rapport que je vous suggère est de prendre un jouet que le chiot affectionne et de jouer avec dans un endroit restreint comme un petit corridor. Du même coup, le chiot ne peut s’enfuir avec le jouet sans passer à travers vous. À noter qu’il ne faut pas enlever le jouet au chiot, vous devez lui tenir dans la gueule et le récompenser de câlins avec les mains. Il est toujours important de se servir des mots de commandement soit son nom pour l’envoyer chercher le jouet (here) pour le retour avec un ton enthousiaste. Normalement, le chien aura compris le jeu. C’est alors que nous pourrons sortir à l’extérieur avec la grande laisse et répéter la même situation. Vous êtes dans l’obligation de tenir la laisse, servez-vous-en comme un outil pour rattraper un éventuel fuyard!

Pour la suite de l’entrainement, je vous suggère d’adhérer à un club de chiens rapporteurs de votre région. Il existe plusieurs cellules d’entrainement un peu partout au Québec offrant des forfaits pour tous les budgets. Cela vous permettra de profiter des conseils d’entraineurs qualifiés qui pourront ainsi vous guider lors de l’entrainement de votre futur partenaire de chasse et fidèle compagnon de vie.

COMMENTAIRES FACEBOOK