- Publicité -

Le 2 octobre dernier, les gens de Honda Canda nous avaient conviés à partager un concept d’essai original, le duo sport Honda. Ce concept réunissait deux secteurs d’activités de Honda : les VTT et les motos double usage (semi-trail, semi-route). Les journalistes des deux secteurs étaient donc invités à tester non seulement leur propre spécialité, mais aussi à chevaucher un autre type d’engin totalement différent. Plusieurs journalistes de moto en étaient à leur premier fait d’arme en VTT alors, je peux vous dire que j’ai été très sollicité dans le but de les initier aux commandes d’un VTT. Honda avait prévu le coup en préparant un circuit d’habilités dans le but d’évaluer nos compétences. Il y a même un journaliste de ATV.COM qui n’avait jamais touché à une moto 2 roues de sa vie! Et bien, croyez-le ou non, à la fin des deux jours de formation que les gens de Honda lui ont donnés, il a été en mesure de nous suivre dans les merveilleux sentiers automnaux de l’Ontario. Moi, de mon côté, ayant déjà mon permis de moto, j’ai pu enfourcher immédiatement un CRF 250L en plus de pouvoir profiter d’une belle randonnée accompagné de notre guide. L’évènement se tenait au GANARASKA Forest Trail System qui se situe à 1 heure avant Toronto. Cet endroit est pourvu de 260 km de sentiers utilisés en majeure partie pour des vélos de montagne, des randonnées à cheval ou pédestres en plus des VTT et motos double usage.

- Publicité -

Ganaraska est un fleuron de la région, car les municipalités avoisinantes en ont fait un endroit très couru de la part des amateurs de plein air. Les gens du coin se sont mobilisés il y a 4 ans pour collecter les fonds nécessaires à la construction de leur chalet pouvant accueillir 60 personnes à la fois. Ce n’était pas un petit projet qu’ils ont entrepris : ils avaient besoin de ramasser 4 millions $ et ils y sont parvenus. Nous avons été reçus comme des rois dans ce magnifique chalet contenant cuisine hi-tech, système de douche, buanderie en plus de fournir des chambres individuelles d’une propreté exemplaire.

Après la minitournée de notre arrivée, nous avons été en mesure, le lendemain, de tester les bipèdes et quadrupèdes en sentier durant une randonnée de 4 heures. Pour le début de la journée, je me suis retrouvé sur un VTT, le Foreman 500 ES, qui en est à ses premières années de vie. Je me retrouvais en terrain connu, car j’ai été moi-même propriétaire d’un Foreman 450 ES 2001 il y a quelques années. Au moment de m’asseoir au guidon du Foreman, j’ai tout de suite remarqué le côté conservateur des gens d’Honda. D’ailleurs, un ingénieur sur place me disait : «Comme nous faisons de très bonnes machines mécaniquement alors, pourquoi vouloir tout changer?». En passant, j’ai eu un scoop lors de cet entretien : un nouveau Côte-à-côte sport Honda s’en vient et va mettre la compétition hors de combat selon leur dire. Ils ont la technologie pour le faire alors j’ai bien hâte de voir cette bête. Allons-nous voir la renaissance de l’odyssée des années 80? Peut-être, qui sait? Mais revenons au Foreman 500 ES, ce fut une randonnée très confortable avec des vitesses d’une moyenne de 60 km/heure, le moteur Honda était à son meilleur dans ces sentiers pourvu de montées et de descentes à perte de vue. En roulant avec le Foreman, je me suis posé la question suivante : quand nous y pensons deux secondes, avons-nous vraiment besoin de 800 ou 1000 cc pour profiter de notre sortie en sentier hors route? Qu’est- ce que nous voulons vraiment lorsque nous enfourchons un quad? Arriver le plus vite possible à destination en terminant notre randonnée en un temps record ou contempler chaque moment que la nature nous offre au fur et à mesure qu’elle nous dévoile son charme? Je l’avoue : je me suis laissé prendre dans la folie de la montée de puissance dans les trois dernières années en testant beaucoup de machines et en expérimentant beaucoup de sentiers faits pour la plus grande vitesse (surnommés autoroutes) et j’ai oublié l’essence même de notre passion pour le quad, c’est-à-dire, savoir savourer chaque nouvelle surprise qu’un sentier hors route peut nous proposer. Quoi de plus plaisant que de gravir des obstacles, que ce soit des troncs d’arbres, des souches, des roches ou même de se sortir d’un trou de bouette avec son treuil dans le but d’exploiter chacune des forces primaires d’un quad. En ayant un peu moins de puissance, vous pourrez profiter d’un meilleur contrôle sur votre monture grâce à la légèreté de celui-ci.

2012 Honda 250L Launch Oct 2 Ganaraska 326

Voici les options que je crois nécessaires pour apprécier au maximum votre randonnée en VTT dans nos sentiers forestiers du Québec. Premièrement, il faut un moteur de 400-500cc qui sera assez puissant et en même temps sera plus léger pour vos manœuvres parmi les obstacles. Deuxièmement, une direction assistée vous permettra de parcourir votre randonnée sans vous fatiguer, et finalement, une suspension indépendante est nécessaire pour votre confort évidemment. Les besoins des utilisateurs de VTT, les gens de Honda les ont compris il y a longtemps. En ayant dans leur rang le Foreman 500 ES, Honda s’assure d’un match parfait au niveau des caractéristiques requises dans mon énumération précédente.

J’ai eu beaucoup de plaisir au guidon du Foreman 500 ES, je l’ai testé pendant 4 heures et je peux vous dire que cette catégorie de VTT ne doit pas être mise aux oubliettes par les manufacturiers. Voici les 3 mots qui résument bien le léger survol que j’ai effectué sur le Foreman 500ES ; stabilité, maniabilité, confort. Un dernier aspect qui n’est pas négligé lorsque nous parlons des produits de cette compagnie japonaise, il faut mettre le mot FIABILITÉ au côté du mot Honda et cela y est pour beaucoup dans le choix des consommateurs quand vient le temps de choisir parmi la diversité offerte par les fabricants de l’industrie.

Je serai en mesure de vous en parler davantage au courant du prochain printemps lorsque nous effectuerons un essai sur 1000 km dans nos sentiers lors d’une randonnée sur la Côte- Nord. Voici un tableau des spécifications du Foreman 500ES.

Ce séjour de deux jours dans les sentiers de Ganaraska m’a aussi permis de tester le CRF 250L, une moto double usage (semi-trail,semi-route).Je ne suis pas expert en motocyclette, mais c’était quand même très agréable de pouvoir rouler avec cette petite cylindrée à travers les sentiers très sauvages bâtis exclusivement pour les compétitions d’enduro. Je peux vous dire que j’en ai eu pour mon argent, après deux heures d’acrobaties à travers les arbres, les roches et les souches vaseuses, nous avons finalement pu faire une pause dans le paddock de HONDA. En enlevant mon casque, on pouvait voir que faire de l’enduro c’est très demandant. On aurait dit que je sortais de la douche tellement j’étais trempé. Les journalistes de moto habitués à ce genre de challenge ont bien ri quand ils ont vu que le gars de quad était brûlé et qu’il essayait tant bien que mal de reprendre des forces! Pour les amateurs, voici les nouvelles spécifications du nouveau CRF 250L de Honda.

Pour plus d’informations sur les modèles cités ci-dessus ou d’autres modèles, visitez www.honda.ca

COMMENTAIRES FACEBOOK