- Publicité -
- Publicité -

Chaque année, nous planifions de nombreuses expéditions dans les territoires des Hautes-Laurentides simplement parce que nous apprécions vraiment explorer cette région du Québec. Cette zone est non seulement appréciée par les amateurs de sentiers hors-route, mais elle est aussi une destination de choix de beaucoup d’amateurs de plein-air, qui privilégient cette région reconnue à travers le pays pour pratiquer la chasse et la pêche.

Cette zone abrite également le circuit « Sentier Summum », qui offre 475 kilomètres (296 milles) de magnifiques sentiers à découvrir. Ce qui rend ce réseau de sentiers unique est le fait qu’il est une passerelle servant à relier plusieurs pourvoiries régionales. Le système « Sentier Summum » a été créé en 2010 avec les efforts conjugués des pourvoiries suivantes: Notawissi, Mekoos et Fer à Cheval. Pour plus d’informations sur le « Sentier Summum » il suffit de visiter www.sentiersummum.com

Lors d’une récente visite que j’ai effectuée au Camp RZR Brimstone, Tennessee USA, j’ai eu le plaisir de rencontrer Lindsey Hayes, une des personnalités hôtes de l’émission télé Destination Polaris. Au cours de notre brève rencontre, j’ai proposé à Lindsay de filmer un épisode de Destination Polaris dans la région des Hautes-Laurentides. Après plusieurs mois de logistique et de planification, cette idée allait bientôt devenir réalité.

Vous n’avez jamais entendu parler de Destination Polaris? Eh bien, Destination Polaris entame sa 7ème saison sur les réseaux de Fox Sports. Destination Polaris (produit par Ron Schara Productions) est l’émission télé #1 en Amérique du Nord pour les sports hors-route. Diffusée dans plus de 100 millions de foyers aux États-Unis et au Canada, Destination Polaris est la référence pour tout savoir en ce qui concerne les meilleurs endroits pour faire des randonnées, pour connaître les actualités des courses sur les circuits et aussi sur des projets de construction ou de modification de véhicules hors-route spéciaux. Des dunes de sable aux sommets des montagnes, des profonds canyons aux fosses de boue vaseuse, Destination Polaris est l’autorité pour tout connaître sur le monde du hors-route.

Notre aventure commence sur le bord de la route 117 nord, où nous allons à la rencontre de Lindsey Hayes et de son équipe de photographes/éditeurs: Gram Krause et Cole O’Brien. Après une brève présentation de tous les convives, nous prenons la route vers notre première destination: la pourvoirie Mekoos.

Nous sommes arrivés à la pourvoirie Mekoos en début de soirée et nous avons installé l’équipe de Destination Polaris confortablement dans leurs chambres. La pourvoirie Mekoos est située à environ 3 heures de route au nord de Montréal. Les 27 derniers kilomètres se font sur une portion de route non asphaltée, mais elle est si bien entretenue qu’elle est facilement parcourue, même en voiture. La pourvoirie Mekoos a une superficie de 346 kilomètres carrés de territoire exclusif et elle abrite 135 lacs.

Mekoos est un endroit exceptionnel pour les familles et les amateurs de sentiers qui veulent prendre des vacances dans un cadre rustique dans l’arrière-pays.

Mekoos est un endroit exceptionnel pour les familles et les amateurs de sentiers qui veulent prendre des vacances dans un cadre rustique dans l’arrière-pays. Mekoos est avant tout une pourvoirie, donc elle offre différents forfaits de pêche et de chasse. Les tarifs dépendent du type d’activités choisies, le nombre de personnes, la durée du séjour, etc. Pour en savoir plus sur les tarifs et les forfaits disponibles, nous vous encourageons à visiter le site Web Mekoos: www.mekoos.ca

Une fois l’équipe de Destination Polaris bien installée, nous nous sommes réunis pour prendre quelques rafraîchissements et avons commencé à planifier notre première journée d’activités et de randonnée en sentier. La planification du Jour 1 fut relativement facile car notre directeur des ventes Eric Mervicini et moi-même avions déjà repéré les meilleurs points d’intérêt de la région.

Après un savoureux repas pris en bonne compagnie dans l’environnement chaleureux de la salle à manger de Mekoos, il était temps d’aller rejoindre les bras de Morphée. De toute évidence nos amis de Destination Polaris étaient épuisés par la longue journée de route qu’ils venaient de parcourir.

Nous nous sommes réveillés le lendemain sous un ciel nuageux, bien reposés mais espérant que Mère Nature serait coopérative. Après un petit déjeuner plus que satisfaisant, nous avons commencé à préparer notre matériel pour notre expédition journalière. Puis nous avons quitté Mekoos pour effectuer une courte randonnée afin de nous rendre vers le Lac Rat, où nous allions mouiller nos lignes à pêche pour taquiner un peu la truite mouchetée.

Nous avons quitté Mekoos pour effectuer une courte randonnée afin de nous rendre vers le Lac Rat.

Après avoir réussi quelques belles prises que les photographes de Destination Polaris ont saisies sur le vif, nous nous sommes de nouveau dirigés vers les sentiers. Le reste de la matinée nous a servi à parcourir différents sentiers plus beaux les uns que les autres et à filmer l’aventure, ce qui nous a finalement conduit à notre point d’arrêt pour le repas du midi.

Nous nous sommes arrêtés au lac Baker, un magnifique lac bordé d’une plage de sable fin; cet endroit serait notre coin repas pour aujourd’hui. En arrivant sur place, Sébastien Dumoulin, propriétaire de la Pourvoirie Mekoos et son équipe étaient en train de nous préparer un savoureux repas sur le rivage. Truite fraîche et doré étaient au menu avec de savoureux plats d’accompagnement. Vraiment une excellente façon de passer quelques heures entre amis.

Truite fraîche et doré étaient au menu avec de savoureux plats d’accompagnement.

Après un copieux repas des plus satisfaisants, nous avons rejoint les sentiers une fois de plus. Nous avons dirigé l’équipe de Destination Polaris vers une montagne voisine, là où est installée une tour de guet d’incendie servant à surveiller toute la région. Les photographes ont pu prendre des photos magnifiques du panorama à couper le souffle observable de cet endroit. Puis nous nous sommes une fois de plus retrouvés sur les sentiers et le reste de la journée a été consacré à parcourir des kilomètres de piste ponctués d’arrêts fréquents afin de capter plus de photos et d’images vidéo.

 

Satisfaits d’une première journée bien remplie, nous nous sommes retrouvés à nouveau assis autour de la table de la salle à manger Mekoos, appréciant les bons plats gastronomiques qui nous sont servis. Après quelques excès de gourmandise, nous avons passé le reste de la soirée à échanger avec nos amis de Mekoos et de Destination Polaris, assis autour d’un feu de camp.

Une bonne nuit de sommeil et nous voilà réveillés à nouveau sous un ciel nuageux. Je me demandais toujours si Mère Nature allait être de notre côté cette fois-ci, car c’est aujourd’hui que nous disons au revoir à Mekoos et que nous prenons le chemin pour nous rendre à notre prochaine pourvoirie: Les 100 Lacs.

Puis nous nous sommes engagés dans le « Sentier Summum » afin d’entamer notre expédition de 88 kilomètres à destination de la pourvoirie Les 100 Lacs.

Après le petit déjeuner, nous avons remercié toute l’équipe de pourvoirie Mekoos pour leur gracieuse hospitalité et leur excellent service d’hébergement. Puis nous nous sommes engagés dans le « Sentier Summum » afin d’entamer notre expédition de 88 kilomètres à destination de la pourvoirie Les 100 Lacs.

En lisant ceci vous vous dites probablement : « 88 kilomètres, il appelle ça une expédition ? ». Lorsqu’Éric et moi avons fait ce trajet une première fois il nous a fallu environ 1.5 heures pour atteindre Les 100 Lacs. Quand nous avons fait le parcours avec l’équipe de Destination Polaris, il a fallu près de 8 heures pour effectuer le même parcours et atteindre la même destination!

Lors du tournage d’une émission de télévision, les gars derrière la scène (cameraman) ont une énorme responsabilité qui consiste à non seulement filmer des tonnes d’images mais aussi et surtout à capter les meilleures séquences possible. Cela implique des arrêts fréquents, la mise en place de leur équipement (caméra, trépieds, drones, etc.) afin de faire en sorte que les scènes captées représentent le plus fidèlement possible l’expérience que nous vivons en ce moment même. C’est un long processus répétitif, mais après avoir vu Gram Krause et Cole O’Brien au travail, je peux vous dire que ces gars-là sont exceptionnels dans ce qu’ils font!

Après de nombreuses heures en sentier, tout allait bien jusqu’à ce que nous entendions un grand cri provenant du véhicule derrière nous. Nous nous sommes arrêtés pour en savoir plus : eh oui, le Polaris RZR S 1000 a crevé un pneu! Nous étions bien équipés pour réparer une crevaison, mais pas sur le flanc du pneu! Étant donné que nos machines étaient toutes des véhicules de location, nous n’avions pas de pneus de secours avec nous. Nous avons essayé de réparer le pneu avec des bouchons de réparation, mais comme nous le savons tous une déchirure de la paroi latérale est très rarement réparable avec des bouchons.

Avec encore 40 kilomètres à parcourir et Mère Nature qui commence à être capricieuse, nous n’avions pas d’autre choix que de continuer à rouler sur le pneu à plat jusqu’à notre destination, même si cela signifiait d’endommager la jante ou même pire, le véhicule! Eric a donc quitté le groupe et a poursuivi son chemin jusqu’à la pourvoirie Les 100 Lacs tandis que nous avons continué à filmer.

C’est à ce moment que Mère Nature a décidé qu’elle avait été assez gentille avec nous : la pluie a commencé à tomber. Gram et Cole ont rapidement emballé leur équipement afin de le protéger de la pluie puis nous nous sommes empressés de repartir afin nous rendre rapidement à notre destination.

À notre arrivée à la pourvoirie Les 100 Lacs, nous étions soulagés de voir qu’Eric s’était rendu à bon port sans problème et qu’aucun dommage supplémentaire n’avait été fait au véhicule. Il avait également déjà pris des dispositions avec un distributeur local de la région de Mont-Laurier afin d’avoir un pneu et une jante expédiés en urgence à notre attention. Un grand merci à Stéphane Venne de « Moto Des Ruisseaux » pour nous être venu à notre aide aussi rapidement.

C’est ce que j’aime du circuit « Sentier Summum ». Ce circuit offre une grande variété de sentiers pour tous les types d’amateurs et chaque sentier est clairement balisé et identifié : s’y perdre devient presque impossible. De plus, si un incident quelconque devait se produire l’aide n’est jamais très loin. Toutes les pourvoiries le long du « Sentier Summum » offrent de l’assistance en cas de pépin et du carburant est disponible pour tous les utilisateurs des sentiers.

Maintenant que notre malheureux incident était sous contrôle, il était temps de présenter l’équipe de Destination Polaris aux propriétaires de la pourvoirie Les 100 Lacs, Paul Ouimet et Alain Lamoureux. Ils nous ont ensuite rapidement installés dans nos chambres.

Les 100 Lacs offre une grande variété d’activités pour toute la famille, c’est un endroit idéal pour y passer vos prochaines vacances en famille ou pour simplement pour y faire de belles expéditions d’aventure hors-route.

La pourvoirie Les 100 Lacs est située dans un décor rustique et propose des chambres luxueuses à l’auberge ainsi que 21 chalets bien équipés qui sont dispersés un peu partout sur la propriété. Les 100 Lacs offre une grande variété d’activités pour toute la famille, c’est un endroit idéal pour y passer vos prochaines vacances en famille ou pour simplement pour y faire de belles expéditions d’aventure hors-route. Évidemment, la chasse et la pêche sont également au menu et un grand choix de forfaits est disponible. Pour plus d’informations sur la pourvoirie Les 100 Lacs nous vous invitons à visiter leur site Web www.pourvoirie100lacs.com

Après avoir profité d’une bonne douche, nous nous sommes regroupés dans la salle à manger qui offre une vue directe sur le lac. Le charme rustique de l’auberge et de sa salle à manger en fait l’endroit idéal pour se détendre après une longue et épuisante journée en sentiers. Encore cette fois-ci, la nourriture était exceptionnelle et l’hospitalité du personnel était également à la hauteur. Nous avons passé le reste de la soirée à plaisanter sur nos malheurs de la journée et à nous féliciter de l’excellente journée de travail que nous avons réussi à accomplir malgré tout.

Le lendemain matin, nous nous sommes réveillés sous un ciel plus ensoleillé que nuageux ​​et nous étions impatients d’aller explorer les sentiers une fois de plus. Notre court séjour d’une nuitée à la pourvoirie Les 100 Lacs arrivait à sa fin. Après avoir remercié tout le personnel pour leur excellent accueil et leur hospitalité, il était temps de mettre le cap vers notre destination suivante et finale: la pourvoirie Fer A Cheval.

Nous avons rejoint le « Sentier Summum » et débuté notre itinéraire de 63 kilomètres qui nous sépare de la pourvoirie Fer A Cheval. Le trajet d’aujourd’hui, bien que de plus courte distance cette fois-ci, serait parcouru à un rythme beaucoup plus rapide. L’équipe de Destination Polaris a filmé davantage d’images mais puisque nous n’avons subi aucun contretemps, nous avons atteint notre destination en fin d’après-midi.

La pourvoirie Fer à Cheval est située à seulement 2.5 heures au nord de Mont-Laurier et se trouve sur un territoire exclusif s’étendant sur 238 kilomètres carrés. Outre son auberge 4 étoiles, la pourvoirie offre également des chalets tout autour du pavillon principal et des camps rustiques sont disponibles à la périphérie de divers plans d’eau pour les plus aventureux. La pourvoirie offre de nombreux forfaits proposant un choix d’activités comme la chasse, la pêche, le Quad et la motoneige. Pour plus d’informations sur la pourvoirie Fer à Cheval nous vous invitons à visiter www.feracheval.ca

Outre son auberge 4 étoiles, la pourvoirie offre également des chalets tout autour du pavillon principal et des camps rustiques sont disponibles à la périphérie de divers plans d’eau pour les plus aventureux.

Nous sommes arrivés à la pourvoirie Fer à Cheval autour de 16 heures et nous avons été accueillis par le directeur général Benoit Gladu, qui nous a rapidement installés dans nos chambres respectives. Notre arrivée prématurée nous a donné du temps pour nous détendre et nous en avons profité pour visionner des images aériennes captées par Gram plus tôt dans la journée.

Nous nous sommes réunis pour le souper autour de 19 heures et Ben (Benoit), qui est aussi le chef-cuisinier au Fer à Cheval nous a servi un repas exceptionnel. Plus tard dans la soirée, alors que nous profitions de quelques rafraîchissements, François Thouin, propriétaire de la pourvoirie, est arrivé et nous a aidés à préparer nos activités de la journée de demain.

Immédiatement après le petit déjeuner du lendemain nous nous sommes rendus sur les pistes une fois de plus, car Gram et Cole voulaient obtenir plus d’images de randonnée en sentier. Nous avons roulé à certains endroits pittoresques à proximité de la pourvoirie et nous avons parcouru les sentiers jusqu’à ce que Gram et Cole considèrent qu’ils avaient toutes les images dont ils avaient besoin.

Après notre pause-dîner et encore beaucoup trop de nourriture, nous avons décidé d’amener Lindsey pêcher. Lindsey est une chasseuse et une pêcheuse passionnée alors elle voulait vraiment essayer de taquiner le brochet et le doré.

Lindsey est une chasseuse et une pêcheuse passionnée alors elle voulait vraiment essayer de taquiner le brochet et le doré.

Notre guide Jean Philippe Larocque a donc chargé le ponton et nous sommes partis pour un après-midi de pêche. Eric et moi avons été les premiers à capturer un doré, quelques belles prises tout de même mais pas de quoi en faire tout un plat. Lindsey, étant une adepte de pêche compétitive, attendait son tour avec impatience, frétillant sa ligne sur la proue du ponton.

Notre guide Jean Philippe Larocque a donc chargé le ponton et nous sommes partis pour un après-midi de pêche

Puis BAM! Un poisson a mordu à la ligne de Lindsey! À mesure qu’elle ramenait sa capture vers elle, on pouvait deviner qu’elle avait ferré une belle grosse prise juste par le son du combat qui était en cours. Quand elle a finalement ramené son butin à bord, elle a poussé un immense cri de joie et de satisfaction : « C’est un monstre! ». Un beau doré de 29 pouces! En y repensant bien en écrivant ces lignes, je me demande encore ce qui était plus impressionnant: le doré de 29 pouces ou la réaction de Lindsey?!! Sa réaction de joie a été l’évènement dominant de ce voyage à mon avis et je souhaite sincèrement qu’il fasse partie de l’épisode télévisé!

Un immense cri de joie et de satisfaction : « C’est un monstre! ». Un beau doré de 29 pouces!

Nous avons passé cette soirée à admirer le coucher de soleil à bord du ponton, pour finalement retourner à terre pour, vous vous en doutez, un autre repas gargantuesque de nourriture exceptionnelle! Nous avons partagé beaucoup d’histoires au sujet de notre aventure durant ce repas. Cependant, « Wally » le doré de Lindsey, ou devrais-je dire sa réaction en voyant apparaître « Wally » était certainement le point culminant.

Est-ce que je vous ai mentionné que Lindsey est une adepte de pêche passionnée? Oh oui je l’ai fait! Mais simplement pour confirmer mon affirmation concernant cette passion, laissez-moi partager une petite anecdote avec vous. Le lendemain matin, alors que nous étions tous à profiter d’un bon sommeil réparateur, Lindsey était déjà sur l’eau avec Jean Philippe. Elle n’a pas ferré un autre monstre, mais elle a attrapé quelques belles prises dont elle pouvait se vanter au petit déjeuner.

Toutes bonnes choses ont une fin et cette fois-ci n’est pas différente. Après avoir offerts nos adieux à l’ensemble du personnel de la pourvoirie Fer à Cheval tout en les remerciant pour un séjour inoubliable, nous avons chargé notre matériel sur nos camions et nous avons entrepris le chemin du retour sur la longue route de gravier qui nous sépare de la réalité.

REMERCIEMENTS

Comme vous pouvez l’imaginer, une expédition de cette nature exige de nombreux partenaires sans qui elle aurait été impossible à accomplir avec succès.

Nous tenons à remercier toute l’équipe de Destination Polaris: Lindsay, Gram et Cole. Merci d’avoir cru à notre proposition d’épisode et pour l’aimable hospitalité que vous avez démontrée envers notre équipe. Nous sommes fiers de vous considérer maintenant comme des amis et nous avons très hâte de travailler à nouveau avec vous.

Nous tenons à remercier toute l’équipe de Destination Polaris: Lindsey, Graham et Cole.

Un grand merci à Polaris Industries pour les prêts de véhicules (Polaris General 1000 DLX et Polaris RZR S 1000).

Un merci très spécial à toutes les pourvoiries impliquées (Mekoos, 100 Lacs et Fer A Cheval), sans vous cette aventure n’aurait jamais été possible. Merci pour l’accueil chaleureux, l’hospitalité et vos bons soins pendant notre séjour. Amis lecteurs, si vous prévoyez des randonnées ou des vacances dans cette région, ne manquez surtout pas de visiter ces fantastiques pourvoiries.

Merci aux concessionnaires suivants:

  • Stéphane Venne de « Moto Des Ruisseaux » pour la réponse ultra-rapide à remplacer notre pneu crevé et la jante de roue.
  • Jamil Neal de « Moto Folie Vaudreuil » pour le prêt de véhicule – Polaris Ranger XP 900
  • Jean Yves Bilodeau de « Motos Illimitées » pour le prêt de véhicule – Polaris Ranger 500

Finalement, je voudrais remercier notre directeur des ventes Eric Mervicini pour toute l’aide dans la planification de cette expédition.

COMMENTAIRES FACEBOOK