- Publicité -

Lorsqu’on tente de déjouer un chevreuil de belle taille, on a vraiment intérêt à prendre de nombreuses précautions.

- Publicité -

Plusieurs récits nous apprennent que certains nemrods, qui avaient repéré d’immenses spécimens lors de leur prospection ou sur leur caméra-espionne, étaient découragés de ne pas les avoir revus au cours de la saison de chasse. En fait, c’est peut-être parce que ces cervidés, équipés d’un odorat extraordinairement développé avaient tout simplement décelé leur présence et qu’ils avaient déguerpi.

Parlons technique

La plupart des adeptes déposent leurs pommes et leurs carottes près de la bordure de la forêt, dans un champ à découvert ou dans un bûcher. Leur mirador est normalement situé à proximité, dans une zone relativement découverte, afin d’avoir la meilleure vision possible. Une telle cache peut vous permettre de déjouer la vigilance d’une femelle ou d’un jeune mâle, mais rarement celle d’un buck mature.

Idéalement, installez votre site d’appâtage, en forêt, à une dizaine de mètres d’un bûcher ou sinon d’un champ. Puis, positionnez votre plateforme de chasse à 120 verges de l’amas de bouffe que vous avez transportée.

Mieux vaut prévenir

Quelques semaines auparavant, assurez-vous de dégager un tracé de quatre mètres de large, avec une scie à chaine, jusqu’au buffet improvisé que vous proposez aux cerfs. Élaguez également les arbres de façon à former un sentier qui se dirige vers la gauche de votre cache, un autre vers la droite et un dernier vers l’arrière de celle-ci. Ainsi, en fonction de la direction du vent, vous pourrez emprunter un chemin d’accès qui ne risque pas de disperser vos senteurs au gré des courants d’air. De plus, grâce à ces parcours déboisés, vous obtenez une meilleure vue d’ensemble du territoire exploité.

Craintifs

Certains spécimens de grande taille sont vraiment méfiants. Ils ne se font pas berner facilement et se montrent rarement le bout du museau. Pour les enjôler, déposez aussi des pommes, près des boisés denses, où ils peuvent se reposer. Toutefois, au lieu de faire un amoncellement, éparpillez-les au sol. Cet endroit, peu fréquenté, effarouche moins les gros cervidés qui ont beaucoup d’expérience. Versez également des gouttes d’urine de femelle en chaleur sur des tampons et de mâle mature dans de faux grattages. Rappelez-vous que les pommes gardent les biches en place et que les leurres olfactifs naturels font le reste du travail. Lorsque vous vous déplacez dans votre zone de chasse, prenez toujours soin de déverser un peu d’urine sur vos bottes afin de répandre cette odeur et éviter de laisser la vôtre.

Laissez votre VTT à au moins un kilomètre ou plus de votre spot de chasse et marchez le reste à pas feutrés.

Conseils

Soyez constamment à l’écoute de tout ce qui se passe autour de vous. Si vous voyez une femelle courir, soyez prêt, car un prétendent peut la suivre de loin.

Si par malheur le vent change de direction et joue contre vous, vous êtes mieux de quitter votre site que de dévoiler votre présence.

Tentez d’être le plus invisible et le plus inodore possible, cela vous aidera grandement à arriver à vos fins.

Comment réagir

Si un chevreuil souffle pour signifier votre présence et qu’il tarde à s’enfuir, c’est qu’il souhaite vous faire réagir, car il ne vous a pas encore senti. Dans le cas contraire, il serait déjà très loin. Il faut se rappeler que les cerfs ont un sens olfactif 1000 fois plus développé que celui de l’homme et qu’ils peuvent survivre et se reproduire grâce à leur odorat. Faites alors un petit appel de femelle, de socialisation, d’une durée de 3 à 5 secondes. Il faut ensuite attendre et ne plus bouger, car la plupart du temps, le cerf partira, puis il reviendra dans ce secteur, en empruntant une autre direction, pour tenter d’identifier ce qui ne va pas ou qui est anormal. Ne vous découragez pas, placez-vous à bon vent et rendez-vous au secteur que vous souhaitez exploiter, car il peut encore être productif.

Lorsqu’un chevreuil vous regarde et vous fixe pendant de longues minutes, il ne faut absolument pas bouger, fermer les yeux et attendre. Il faut réaliser que les chevreuils ont une bonne vision et que lorsqu’il vous observe, il risque de distinguer vos yeux, car ces derniers sont bruns, verts, bleus, sur fond blanc. Si cela se produit, il décampera sur-le-champ. Demeurez immobile afin de vous fondre dans le paysage et espérez qu’il ne fasse pas de cas de votre présence.

Si vous voyez un chevreuil courir à plein régime, comme s’il tentait de se sauver, émettez un cri fort et sec ou faites faire un bruit très audible. À l’occasion, le chevreuil en question figera et vous pourriez avoir une chance de le viser. Il faut toutefois savoir que ça ne fonctionne pas très souvent et que c’est souvent peine perdue.

Cela peut être drôlement frustrant de réaliser qu’un chevreuil mâle demeure en retrait, même lorsque vous faites du rattling ou des appels. Faites alors un appel qui simule un mâle qui est sur le point d’accoupler une femelle. Ce call se nomme le ‘toc’. Pour le faire, il suffit d’émettre un son dans votre appeau qui ressemble à «ta, ta, ta ta ta ta ». Cet appel est irrésistible et fait souvent réagir les mâles méfiants qui demeurent en retrait.

Quand vous vous rendez à votre poste d’affût et que vous réalisez, lors de vos déplacements, qu’il y a des chevreuils sur place: ne ralentissez pas la cadence. En fait, il est préférable de marcher à bon pas jusqu’à votre site, tout en gruntant. Vous devez donner l’impression aux chevreuils qu’ils sont en contrôle de leur sens. Il est donc souhaitable de faire du bruit, sans toutefois être excessif, lors de vos déplacements, pour ne pas les surprendre. Lorsqu’ils vous entendront, ils iront se cacher, puis, suite à votre passage, ils reviendront à votre appât, par exemple. Rendu à destination, vous pouvez être bruyant. Toutefois, une fois installé et en position de chasse, il ne faut plus bouger et être le plus silencieux possible.

COMMENTAIRES FACEBOOK