2017 Can-Am Maverick X3 Essai

Après un long vol à travers l’Amérique du Nord jusqu’à San Diego, une navette nous attendait pour nous faire traverser les douanes mexicaines terrestres à Tijuana. Ce même endroit où l’on voit des milliers de gens traversés en automobiles ou à pied dans un grand couloir, une scène typique souvent vue dans les films d’Hollywood.

Aussitôt que nous avions atterri de l’autre côté de la frontière, un périple de deux autres heures nous séparait de notre destination, la ville d’Ensenada au Mexique.

Le plan de match de Can-Am pour le lancement de ce nouveau véhicule était simple et audacieux. Parcourir une partie du circuit de la célèbre course BAJA 1000 (une des courses les plus difficiles et dangereuses au monde) à travers les petites villes mexicaines tout en s’empreignant de leur saveur locale. Au total, nous allions parcourir 450 km qui allèrent se dérouler comme suit: départ de Ensenada en direction de Mike’s Sky Ranch et le lendemain, c’est le retour à Ensenada.

Les conditions de sentiers prévues étaient simples : chaleur, temps sec et beaucoup de poussière ! La consigne était claire, laisser plusieurs longueurs de véhicules entre chacun de nous, car sinon, le pire pourrait survenir. Et comme le disait notre guide Bruce de Go Baja Riding, le pire signifie ici tout simplement la mort ! D’ailleurs, tout au long du parcours, plusieurs croix et pierre tombales, en mémoires des gens décédés sur ce parcours, nous rappelaient le danger éminent. Lorsque vous circulez sur le parcours de BAJA vous pouvez vous attendre à tout: croiser une vache, des chevaux, des autos et même des enfants circulant à deux sur un vieux trois roues ATC 90 de Honda !!

Can-Am Maverick X3 Intro
Une courte présentation technique et une explication sommaire des principales caractéristiques de la machine nous attendaient.

À l’arrivée à notre hôtel, le San Nicolas, une courte présentation technique et une explication sommaire des principales caractéristiques de la machine nous attendaient. Ensuite, nous ne nous sommes pas fait prier pour rejoindre notre chambre d’hôtel, car en incluant le décalage, nous étions debout depuis plus de 22 heures !

Debout tôt le lendemain matin pour le début de cette pittoresque aventure, notre flotte s’est dirigée vers le Mike’s Sky Ranch en passant par la magnifique petite ville de San Thomas. Can-am avait mis à notre disposition les trois versions du Maverick X3, mais sans surprise, le modèle X RS fut le plus convoité. Par chance nous avons pu l’avoir pour la première journée complète. Tout au long du trajet, deux remarques me revenaient toujours en tête, quelle puissance et quelle agilité. Cette version X RS est gigantesque avec une longueur de 132 pouces et une largeur 72 pouces, mais même avec ce gabarit il est impressionnant de constater l’agilité et la précision de ce véhicule.

Can-Am Maverick X3
Debout tôt le lendemain matin pour le début de cette pittoresque aventure, notre flotte s’est dirigée vers le Mike’s Sky Ranch en passant par la magnifique petite ville de San Thomas.

Après plus de deux heures à parcourir les routes de cette péninsule mexicaine, nous avons effectué un premier arrêt pour le lunch et le plein d’essence dans la petite ville de San Vincente. Ce fut d’ailleurs le premier contact avec les Mexicains de l’endroit. Moment magique lorsque les enfants se précipitaient aux abords des clôtures de cour d’école dans le but de nous saluer en passant. Les plus chanceux ont pu prendre des photos avec nous et recevoir des autocollants de personnel de Can-Am.

Can-Am Maverick X3
Moment magique lorsque les enfants se précipitaient aux abords des clôtures de cour d’école dans le but de nous saluer en passant.

Après le lunch, nous avons continué notre route jusqu’au Mike’s Sky Ranch. À notre arrivée au vers 19h, le compteur indiquait 160 km pour la première journée. Ce n’est pas beaucoup vous me direz, mais lorsque vous circulez en convoi de plus de 17 véhicules, plusieurs pépins peuvent survenir au cours de la journée. La majorité des arrêts furent causés par des crevaisons et c’est tout à fait normal compte tenu de la puissance aux roues de ce véhicule et le type de surface (roche coupante) sur lequel nous circulions à haute vitesse.

Mike’s Sky Ranch

Cet endroit mythique est situé au beau milieu des montagnes de cette péninsule à plus de 100 kilomètres de la civilisation la plus proche. Ce site d’hébergement est chaleureux et rempli d’histoires. Son bar regorge de souvenirs de toute sorte se rapportant aux faits saillants des 50 dernières années de la course Baja 1000. À noter que cet établissement n’a pas l’électricité et est alimenté par une génératrice. Le lendemain matin, nous étions de retour sur nos montures en direction Ensenada.

Mike's Sky Ranch
Son bar regorge de souvenirs de toute sorte se rapportant aux faits saillants des 50 dernières années de la course Baja 1000

Environ une heure après notre départ, notre Guide Bruce nous emmena au bas d’un flanc de montagne rocailleux. C’était le début du sentier « Goat Trail » qui constitue en une montée escarpée sur une paroi rocheuse menant à un plateau en haute altitude. Cette ascension plus technique s’est faite à basse vitesse et en position « low ». Tout s’est bien déroulé même lorsque le véhicule chevauchait de grosses roches à très bas régime, aucune odeur d’usure prématurée de la courroie ne se fit sentir.

Après avoir franchi cette montagne, la suite du parcours se fit au travers de grandes lignes droites ce qui nous a permis d’exploiter au maximum la puissance et la suspension du X RS. Notre vitesse moyenne sur le tronçon du circuit de la course Baja 1000 se situait entre 100 et 120 km. À cette vitesse, j’ai eu quelques frissons lorsque plusieurs vallons (whoops) sont apparus devant moi, mais à chaque fois, j’ai eu l’impression que le Maverick X3 survolait ces obstacles. Il s’agissait en réalité du résultat du travail de l’énorme suspension Fox Podium RC2.

Nous fîmes un dernier arrêt pour un taco dans le village d’Ojos Negros, là où la navette nous attendait pour notre retour à l’hôtel d’Ensenada.

Comme j’ai piloté seulement la version X RS, voici les grandes particularités du véhicule suivi des tableaux de spécifications des trois modèles offerts.

Design agressif

Que vous le regardiez d’un angle ou d’un autre, son allure agressive vous saute aux yeux. Lorsque l’on fait le tour du véhicule, nous décelons des influences de certains produits existants de l’industrie. Le devant plongé a des allures du Wildcat d’Artic Cat tandis que d’autres composantes sont similaires au RZR de Polaris et au YXZR de Yamaha. Mais soyez sans crainte : ce véhicule est imprégner de son propre ADN et est unique en son genre au sein de l’industrie.

Can-Am Maverick X3
Le devant plongé a des allures du Wildcat d’Artic Cat tandis que d’autres composantes sont similaires au RZR de Polaris et au YXZR de Yamaha.

Motorisation

Tout d’abord, son moteur turbocompressé de 3 cylindres Rotax ACE de 900CC développe plus de 154HP et qui, selon les gens de Can-Am, peut faire le 0- 100 km/h en 4.9 secondes ! De plus, ce moteur a fait ses preuves à travers leur division Sea-Doo et Ski-Doo depuis un certain temps déjà. À la simple poussée du bouton de mise en marche, le ronronnement du moteur Rotax de 3 cylindres vient rajouter au plaisir de piloter ce bolide. Une fois à bord et à la simple poussée de l’accélérateur, vous sentirez l’adrénaline remonter en vous. Les ingénieurs de Can-Am ont conçus, pour épauler la puissance du moteur, une transmission CVT QRS-X qui permet une transition douce et constante de la puissance livrée aux roues. Même à haute vitesse, l’enfoncement de la pédale surprend par la vélocité encore disponible.

Can-Am Maverick X3
Son moteur turbocompressé de 3 cylindres Rotax ACE de 900CC développe plus de 154HP et qui, selon les gens de Can-Am, peut faire le 0- 100 km/h en 4.9 secondes !

Le seul bémol sur sa motorisation est le bruit que produit l’entrée d’air du moteur qui est situé derrière la tête du conducteur. Je mets un astérisque à cet énoncé, car nous avions sous main des prototypes ayant été martyrisés par plus de 1500 personnes avant nous lors d’événement chez des concessionnaires. Lors de mon entretien avec un ingénieur sur place, il m’a signifié que ce désagrément serait chose du passé sur les unités en production. À voir.

Suspension

Cette toute nouvelle et énorme plateforme est supportée par la suspension FOX RC2 munie de plusieurs réglages ajustables pour la compression et les rebonds pour les différents besoins des utilisateurs. Son débattement de 22 pouces (55,9 cm) à l’avant et de 24 pouces (61 cm) à l’arrière en fait le chef de file au sein de l’industrie. Jumelée à une largeur de 72 pouces (182.9 cm) et un empattement de 102 pouces (259 cm), elle vous assura pleine stabilité lorsque vous attaquerez des courbes lors de vos déplacements à haute vitesse.

Can-Am Maverick X3
Vous comprendrez que la version XRS de 72 pouces (182.9 cm) de ce véhicule a été conçue pour performer au plus haut niveau dans les déserts et les dunes.

Tout sur ce véhicule est plus vite, plus gros, plus fort que tout ce qui se fait présentement dans l’industrie. Vous comprendrez que la version XRS de 72 pouces (182.9 cm) de ce véhicule a été conçue pour performer au plus haut niveau dans les déserts et les dunes.

Habitacle

Tout d’abord, une fois bien assis à l’intérieur, la position de conduite est unique en son genre. Vos jambes sont très étendues par rapport aux autres véhicules de sa catégorie. La position du siège est plus basse et donne un centre de gravité plus bas, ce qui augmente le sentiment de confiance lors de manœuvres plus techniques.

Can-Am maverick X3
Les véhicules côte à côte de Can-Am ont toujours été en tête du palmarès en matière de confort à l’intérieur de son habitacle et cette donnée n’a pas changé avec la venue de ce nouveau modèle.

Les véhicules côte à côte de Can-Am ont toujours été en tête du palmarès en matière de confort à l’intérieur de son habitacle et cette donnée n’a pas changé avec la venue de ce nouveau modèle. En plus d’être ajustables de l’avant à l’arrière, les sièges sont munis d’un ajustement à l’avant du siège, permettant à celui-ci de se surélever ou de s’abaisser. La ceinture avec harnais à trois points vient vous entourer pour ne faire qu’un avec la machine. Le seul élément agaçant se situe au niveau de la poignée de porte qui se trouve à l’intérieur. Il s’agit d’une simple sangle que vous tirez vers vous pour ouvrir ou fermer la porte. Ce mécanisme est à revoir quant à moi surtout lorsque nous portons des gants mouillés ou sales.

Conclusion de cette expérience mémorable

En premier la machine. Tout d’abord quelle puissance, à chaque enfoncement de la pédale, ce véhicule bondi littéralement comme une bête. Tout au long de mes déplacements à haut régime, j’ai franchi les obstacles comme jamais je n’avais pu le faire avec un autre véhicule dans l’industrie. Tout semblait facile surtout lors de sauts et de déplacements en sections vallonneuses (whoops). La suspension et les gigantesques amortisseurs Fox ont littéralement avalé le parcours mis à notre disposition. Ce véhicule est très bien conçu à tous point de vue.

Can-Am Maverick X3
J’ai franchi les obstacles comme jamais je n’avais pu le faire avec un autre véhicule dans l’industrie.

Le Can-Am Maverick X3 2017  est bâti pour gagner !

Pour ce qui est de l’expérience ce fut de loin le lancement de presse le plus enrichissant auquel j’ai eu la chance d’assisté depuis mes débuts dans ce domaine. J’espère vous avoir donner le goût de vivre une expérience de la sorte, car oui, c’est à votre portée. Je vous joins d’ailleurs les liens pratiques si vous voulez vous renseigner sur ce beau coin du globe.

Mike’s Sky Ranch
Tél : # 011-52-664-68-15514

Go Baja Riding – Bruce Andeson
www.gobajariding.com

Pour plus d’informations sur les modèles cités ci-dessus ou d’autres modèles, visitez www.brp.ca/horsroute/

- Publicité -

Steve.Maillethttps://www.planetequadmag.com
Partenaire et rédacteur à Planète Quad Magazine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -
- Publicité -


- Publicité -