Can-Am Maverick Trail 2018 Essai

Les amateurs de VTT sont chanceux d’avoir, depuis des décennies, des réseaux de sentiers disponibles pour pratiquer leur sport un peu partout en Amérique du Nord. Le seul inconvénient est que beaucoup de ces sentiers ont été développés pour les VTT à l’origine, et ce bien avant que les VCCs ne fassent leur apparition comme un outil utile autour de la ferme ou du chantier. Lorsque les VCCs récréatifs sont arrivés en force, ces réseaux de sentiers qui traversent certains des endroits les plus pittoresques de la planète leur étaient inaccessibles. « Pourquoi? » demanderez-vous. Vous connaissez déjà la réponse : la plupart des VCCs sont beaucoup trop larges pour rouler dans ces sentiers restreints. Polaris, Textron Off Road (l’ancien Arctic Cat) et Honda ont des machines récréatives conçues pour s’adapter à ces sentiers étroits de 50 pouces maximum, mais un joueur était visiblement toujours absent de ce segment et j’ai nommé Can-Am. Tout ça est maintenant chose du passé depuis l’annonce récente du tout nouveau Maverick Trail 2018.

Can-Am est une entreprise qui ne se précipite pas sur un marché : tandis que la concurrence tenait bon dans la catégorie des 50 pouces, Can-Am a travaillé sur un projet visant à lui permettre de s’imposer dans ce segment. Après avoir passé du temps au volant du nouveau Trail, on peut dire que les gens de Can-Am n’ont pas fait de vague, mais ils ont plutôt déclenché un raz-de-marée!

C’est bon d’avoir le choix

Can-Am n’est pas arrivé sur ce marché avec une seule version du Maverick Trail. Ils ont en fait deux versions et plus si vous comptez les versions équipées de direction assistée et de direction non-assistée. Il y a deux choix de plateformes moteur. Le Maverick Trail 800 est doté d’un V-twin Rotax de 799,9cc offrant une puissance de 51 chevaux et qui fait un excellent travail pour propulser la machine sur la piste. Mais c’est Can-Am, une entreprise reconnue pour procurer de la puissance, n’est-ce pas? Notre Trail favori est le V-twin Rotax 976cc de 75 chevaux qui font du Maverick un des leaders dans la classe des 50 pouces.
Chaque modèle est doté de l’accélérateur intelligent (iTC) de Can-Am avec injection électronique de carburant (EFI) qui procure une réponse rapide et un excellent contrôle. Ce système contribue à donner au Maverick d’excellentes performances en sentiers, en particulier sur des terrains techniques plus serrés. Nous avons testé notre Trail au-delà de la marque de 12 000 pieds d’altitude parmi les chaines de montagnes de l’Utah chez nos voisins du sud. Notre trajet comportait des sections rocheuses difficiles, des virages serrés, de la boue, de la neige, du vent et du froid. Son comportement fut surprenant pour un véhicule de petite taille, on a été en mesure de traverser tous les différents obstacles aussi facilement que si nous aurions été à bord d’un véhicule plus large.

Can-Am Maverick Trail 2018

 

La transmission « Quick Response » de Can-Am est de type CVT avec une plage de vitesse comprenant un extra basse « Low » pour les terrains extrêmes. Ils y ont ajouté leur système de frein-moteur électronique pour améliorer le contrôle lors de la descente. Ainsi, entre la plage de vitesse extra basse et le frein-moteur, vous avez un contrôle optimal, que ce soit en montée ou en descente. Le but est de procurer le maximum d’assurance au conducteur et au passager, et une fois de plus Can-Am a réussi. Ces systèmes vous permettent de repousser vos limites un peu plus en sachant que la machine pourra le gérer. Finalement ces systèmes procurent aussi une tonne de plaisir de conduite.

Oui, mais il a l’air long

Ce n’est pas une illusion d’optique. Can-Am a conçu le Maverick Trail pour qu’il soit long, et à partir de là, ils ont déplacé les roues aux coins extrêmes. Cela donne au Trail un empattement de 90,6 pouces. Cet empattement permet une maniabilité serrée et précise tout en offrant une conduite stable.

Can-Am Maverick Trail 2018

Si vous pensez qu’il a emprunté de son style aux grosses machines X3, vous avez aussi raison. Il y a beaucoup de technologie et d’innovations que Can-AM a empruntées de la plateforme X3. Si vous avez déjà eu l’occasion de dévaler une piste accidentée à bord d’un X3, vous savez qu’il absorbe facilement toute la méchanceté que le terrain peut mettre devant lui. Mais le X3 n’est pas un véhicule de sentier étroit. Le Maverick Trail est conçu pour ces sentiers plus étroits, mais un peu comme son grand frère X3, il vous permettra de passer au travers pleins de trucs plutôt difficiles tout en poursuivant votre chemin aisément. Plus vous conduisez de façon agressive, mieux il semble se comporter, alors cela en dit long. C’est une machine qui se conduit vraiment bien et qui semble s’améliorer au fur et à mesure que le sentier et le terrain s’aggravent. Ce seul commentaire devrait vous inciter à sortir pour en essayer un.

Il y a par contre une chose à noter. Avec les roues déplacées vers les extrémités pour augmenter l’empattement, cela crée un petit, et nous insistons, un très petit problème que vous devez savoir. Si vous roulez sur un terrain boueux, assurez-vous de ne pas avoir d’équipement non protégé dans la zone de cargaison. Les pneus charnus Carlisle ACT de 26 pouces procurent beaucoup de traction, mais ils projettent aussi beaucoup de boue dans la zone de cargaison de la machine.

Suspension

Vous remarquerez également qu’avec un tel empattement, les amortisseurs arrière montés sur le système de bras oscillant à torsion sont complètement à l’arrière de la machine. Ces gros amortisseurs offrent 10,5 pouces de déplacement et font un excellent travail en absorbant les bosses et les secousses le long du sentier. À l’avant, il y a deux bras triangulaires offrant 10 pouces de course aux amortisseurs.

Can-Am Maverick Trail 2018

Des barres stabilisatrices robustes aux deux extrémités ajoutent à la sensation de solidité et de sécurité de la conduite de la machine. L’une des questions qui nous venait à l’esprit était de savoir si la machine donnerait un effet de roulis dans un virage serré à cause de son empattement plus long. Grâce aux barres stabilisatrices, la réponse est non. Permettez-nous de nous répéter un peu encore ici. La suspension, tout comme le reste de la machine, semblait très bien performer à basse vitesse, mais encore une fois, elle brillait à mesure que la vitesse augmentait et que les obstacles devenaient de plus en plus difficiles.

Ergonomie de travail

Une erreur que vous pourriez commettre est de penser que le Maverick Trail est simplement un X3 rétréci pour être légal en sentier. Non, Can-Am ne l’a pas lavé et laissé dans la sécheuse trop longtemps. L’intérieur est entièrement nouveau et conçu pour fournir une conduite confortable pour deux personnes dans la cabine, même dans une machine étroite. Can-Am y est parvenu grâce à la manière dont le siège est positionné par rapport aux commandes. C’est assez différent si on compare à d’autres machines. La position assise est légèrement inclinée par rapport à ce à quoi vous pourriez vous attendre. Cela donne une position confortable à l’intérieur d’une cabine plus étroite. Vous obtiendrez toujours une sensation très solide pour ce qui est du contrôle de la conduite, mais comme nous l’avons rapidement appris, vous devrez être très vigilants en regardant vers l’avant, car vous perdrez une partie de la vision du sentier directement devant la machine. En d’autres termes, vous ne pourrez pas voir du dessus des ailes avant et plus bas directement devant la machine. Mais de toutes façons, si vous faites une petite erreur, la machine va tout simplement continuer son chemin, alors …

Can-Am Maverick Trail 2018

Les modèles de 1000cc ont des demi-portes pleines qui font un excellent travail pour garder les passagers à bord. Pour les gars comme nous avec des épaules plus larges (notez que nous ne sommes pas vieux et gros!) cela signifiera probablement que votre bras gauche sera accoudé au dessus de la porte la plupart du temps. Rappelez-vous simplement de rentrer les coudes lorsque vous circuler dans le sentier sur lequel vous vous engagez si celui ci est étroit et de largeur autour de 50 pouces. Nous ne nous sommes pas cognés les coudes sur un arbre, mais nous ne voudrions pas que cela vous arrive non plus.

Il y a une quantité décente de rangement à l’intérieur de la cabine, avec des boîtes à gants sur les côtés conducteur et passager. Et il y a aussi des porte-gobelets. Les boîtes à gants ne sont pas énormes, mais contiendront votre téléphone et d’autres petites choses. La zone de chargement arrière peut contenir jusqu’à 136 kg (300 lbs) de matériel, et si vous avez vraiment besoin de plus, il y a un récepteur d’attelage de 2 pouces offrant 680 kg (1500 lbs) de capacité de remorquage.

Vous en avez besoin

Bien sûr, vous en avez besoin. Mais lequel avez-vous vraiment besoin? Les modèles à direction non-assistée sont disponibles en cylindrées de 800cc et 1000cc et sont offerts à partir de 10 999 $ pour le 800cc. Le modèle à direction assistée dynamique DPS rajoute un 2000 $ additionnels. De notre côté, nous allons vous recommander le système DPS, bien sûr. Le Trail à direction non-assistée est toujours très bon et une excellente option pour ceux qui ont un budget limité. Vous obtiendrez une très bonne machine pour cet argent, même dans les plus bas prix.

Comme ils le font toujours, Can-Am a attendu avant d’entrer dans un segment du marché, afin d’avoir une machine qui impressionne immédiatement et qui met la concurrence en alerte. Ce n’est pas seulement une version étroite d’une machine de la gamme Can-Am. C’est un véhicule spécifiquement construit pour le sentier et qui se manie extrêmement bien et qui procure un extrême plaisir à conduire. Cela vous donnera aussi une nouvelle option pour explorer des sentiers qui vous auraient été inaccessibles auparavant, et maintenant vous pourrez même y emmener un passager avec vous. Honnêtement, nous ne pensons pas que le Maverick Trail 2018 soit d’un usage exclusif pour les sentiers de 50 pouces. Nous voulons l’emmener n’importe où pour passer du bon temps avec lui. Allez en essayer un pour voir. Vous serez heureux de l’avoir fait.

- Publicité -

Steve.Maillethttps://www.planetequadmag.com
Partenaire et rédacteur à Planète Quad Magazine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -
- Publicité -


- Publicité -